https://www.ministrando.org/sitemap.xml.gz

Les opportunités que la pandémie et le changement climatique peuvent offrir

Le choix entre une société monoculturelle et une société multiculturelle est le choix entre un pays civilisé et un pays de merde

Bien que je veuille éviter une vue pessimiste, je pense qu'il serait utile, en tant qu'expérience de pensée, de considérer ce qui se passera si la pandémie ne se termine jamais et que les effets du changement climatique deviennent de plus en plus graves. Les hôpitaux ne peuvent plus y faire face, le personnel soignant tombe malade ou est stressé, les confinements successifs tuent la classe moyenne et l'éducation de toute une génération est de moins bonne qualité. Les catastrophes naturelles se succèdent, certaines zones deviennent quasiment inhabitables, les dégâts entraînent des coûts énormes et des mouvements de population s'enclenchent. Ceci n'est qu'un premier inventaire de ce qui est à venir. 

Unknown

Tous ces événements et développements ne nous rendent pas nécessairement pessimistes. Ils pourraient donner naissance à une solidarité mondiale. Ce qu'il faut ici, c'est un homme d'État qui donne du courage et inspire le peuple à relever les défis de ce siècle avec détermination.

Ici aussi, il faut une éthique à laquelle les gens adhèrent. Je vais brièvement expliquer ce que l'éthique signifie pour la nouvelle ère. 

Si tout l'argent actuellement dépensé pour les armements et les voyages dans l'espace devait être consacré à l'approvisionnement alimentaire afin que personne au monde n'ait faim, aux soins de santé afin que tous, partout dans le monde, puissent recevoir les traitements et les soins nécessaires et à l'éducation pour que tous les enfants, filles et garçons, peuvent développer leurs talents dans tous les pays, alors personne n'est obligé d’émigrer, à moins que la zone résidentielle ne devienne véritablement et définitivement inhabitable.

Un deuxième précepte éthique est de vivre avec parcimonie, d'éviter tout ce qui augmente la pollution, d'acheter uniquement les produits nécessaires et de ne pas acheter de produits ou de s'engager dans des activités qui nuisent à l'environnement ou épuisent davantage les ressources. 

Un troisième précepte est de remettre la famille et la vie familiale au centre. C'est là que commence la solidarité. Les bons parents aiment leurs enfants de manière inconditionnelle et désintéressée. Cela signifie que dans la famille, le véritable amour est transféré aux enfants et c'est exactement ce dont le monde a besoin en ces temps.

Avec ces règles éthiques et grâce à un nouveau mode de vie, les virus comme le covid19 auraient moins de chance de se propager et les émissions de CO2 seraient drastiquement réduites.

Cependant, il existe également une condition importante qui ne sera pas acceptée par beaucoup. Je vois un lien entre la situation actuelle et la Tour de Babel. À Babylone, les nations se sont réunies sous un seul gouvernement et cela s'est terminé dans le chaos. Cela signifie que chaque nation ou pays doit maintenir sa souveraineté. Un pays souverain unit les peuples et aura donc la force de relever les défis du XXIe siècle. De plus, cette force est une condition préalable à la solidarité avec les autres peuples et pays. Cette idée signifie que l'Europe doit devenir une confédération de pays qui travaillent bien ensemble, mais chacun peut décider de sa propre politique. Cela signifie aussi que si nous voulons éviter le chaos de Babel, nous devons mettre fin à la société multiculturelle et que chacun retourne au pays des ancêtres pour y prendre ses responsabilités. Nous sommes confrontés à un choix : devenons-nous un pays de merde (a shithole country) ou devenons-nous un pays civilisé. La pandémie et le changement climatique sont comme une intervention de Dieu pour mettre fin au chaos de Babylone. 

Lisez aussi ceci: Une voix Africaine

autres texts: 



   © Juliaan Van Acker 2022