https://www.ministrando.org/sitemap.xml.gz

L'ère du bien vivre

Unknown

Nous sommes à un tournant. Une ère vient où les gens du monde entier auront une vie agréable. Tous les enfants, filles et garçons, iront dans d'excellentes écoles. Ce sera aussi le cas au Moyen-Orient, en Afrique noire et dans d'autres continents où il y a encore beaucoup de misère. Dans chaque région, il y aura de bonnes hopitaux accessibles à tous. Il y aura suffisamment d'emplois. Les hommes seront de bons intendants de la nature. La criminalité baissera encore plus. Les dirigeants politiques veilleront à une répartition équitable des richesses.

Il y a maintenant un tournant pour atteindre cet objectif. L'humanité est confrontée à des défis majeurs qui devraient conduire à des changements radicaux de nos comportements. Comment allons-nous gérer les conséquences du changement climatique et comment éviter une nouvelle augmentation de la température ? Comment apprendrons-nous à gérer les pandémies ? Comment mettre fin à l'explosion du nombre de réfugiés et d'immigrants ? Comment arrêter la course aux armements ? Tous ces défis peuvent facilement conduire à une guerre de tous contre tous et aux guerres civiles entre différents groupes ethniques ou entre pays.

Les gens prendront conscience que les tensions s'intensifient à un point tel que la destruction de la planète est possible. Il ne s'agit plus de conflits locaux. C'est un problème mondial. La pandémie mondiale est un signal d'alarme, car si l'approche est insuffisante sur un continent, la pandémie ne s'arrêtera jamais. En raison de la gravité de la situation, les gens n'adopteront pas une attitude attentiste et ils ne laisseront pas la politique aux politiciens ou, pire encore, aux populistes et aux dictateurs. Heureusement, la plupart des gens sont de bonne volonté et luttent pour la justice dans le monde pour tous. Cela s'applique à 85 pour cent des personnes de toutes les ethnies et races. Nous pouvons également fonder nos espoirs sur la répartition égale des talents et de l'intelligence entre toutes les races et ethnies ; s'il y a des différences, c'est le résultat de circonstances historiques, sociales, économiques et pédagogiques. Ces conditions peuvent être traitées.

Une ère où tous les gens vivent une vie agréable est possible. Les défis de ce siècle nous obligeront à faire preuve de solidarité les uns envers les autres. Plus les circonstances deviennent difficiles, plus les gens sont capables de s'adapter. Connectivité et solidarité sont les mots clés de la nouvelle ère. Cette connexion et cette solidarité commencent dans la famille, la famille élargie, les personnes avec lesquelles nous nous sentons liés par une histoire et une culture communes. Il n'y aura pas d'immigrés car chacun prend la responsabilité de ses compatriotes. Les immigrés retourneront en masse dans les pays d'origine et recevront un soutien solidaire des pays les plus riches.

S'adapter aux défis de ce siècle conduira à une forte réduction de la consommation, du matérialisme, des voyages inutiles, de la production industrielle, des transports. Au lieu de cela, une plus grande attention sera accordée à la vie sociale, à une bonne gestion de la nature, à une alimentation saine, à la restauration des paysages et à une bonne gestion du patrimoine. Dans l'âge à venir, les gens découvriront qu'ils mènent une vie plus significative. La forte connexion les uns avec les autres profitera à la santé psychologique de tous.

C'est une répétition de l'histoire du Déluge et de la Tour de Babel. Le Déluge est la conséquence du changement climatique et Noé, qui a survécu au Déluge avec sa famille et avec une paire de chaque animal, représente la vie de famille et de famille qui va se rétablir et la bonne gestion de la nature. La Tour de Babel représente le chaos qui se dessine actuellement et s'aggrave, afin que tous les peuples retournent dans leurs pays d'origine pour y construire un nouvel avenir. La sagesse d'il y a des milliers d'années redevient réalité.

Malgré toute la misère qui nous attend, il y a lieu d'être optimiste. La majorité absolue des gens sont de bonne volonté et prendront les choses en main. Un mouvement mondial de solidarité et de connectivité est imminent.

Juliaan van Acker, 27 juillet 2021

Tous les textes:


   © Juliaan Van Acker 2021